Le plancher

Les plus belles lames de mon lot de plancher déclassé ont été traitées à l’aide d’un produit incolore sur la face interne (trois couches), puis la partie visible a reçu deux couches de lasure chêne clair. Par la suite, plusieurs couches de vitrifiant viendront protéger le sol.

Montage du plancher

L’assemblage a plutôt bien commencé. Les lames s’emboîtent bien. Au niveau de chaque lambourde, une pointe est enfoncée dans la mortaise à la cloueuse électrique. Cela permet d’éviter que les lames ne claquent dessus lorsque l’on y marche. Deux vis à chaque extrémité permettent une bonne fixation de l’ensemble.

La douzième lame refuse de s’emboîter ! En fait, aucune lame ne le fait. La onzième doit donc avoir un défaut. Un coup de ponceuse sur la languette d’une lame permet de résoudre en partie le souci. Un écart légèrement plus grand que les autres est donc présent, mais ne choque pas visuellement.

Le sol terminé

Le plancher terminé

Le plancher terminé, vu de près.

Prochaine étape, les murs !

This entry was posted in Construction. Bookmark the permalink.

Comments are closed.